La filière bois dans les starting-blocks

Un premier contrat stratégique 2014-2017 avait permis à la filière bois, organisations professionnelles et syndicales, État, Régions, de travailler collégialement pour mieux se structurer et dépasser des contraintes d’ordre technique, réglementaire ou organisationnel. Avec la signature d’un deuxième contrat stratégique 2018/2022, la filière bois s’est engagée en novembre 2018 à être plus conquérante, par l’innovation, la numérisation, la formation et l’exportation. Parmi les projets structurants de ce contrat, favoriser l’utilisation des solutions de construction et d’aménagement en bois français, dans les réalisations des Jeux olympiques et paralympiques de 2024.

C’est dans ce contexte qu’a été créé le consortium de projet France Bois 2024. Il vise à apporter les informations collectives nécessaires aux maîtres d’ouvrage et à faciliter la participation d’un maximum d’entreprises de la filière. Le bois est en effet incontournable pour atteindre les objectifs carbone des Jeux Olympiques et Paralympiques alignés avec l’accord de Paris sur le climat.

Les Jeux Olympiques et Paralympiques sont l’occasion pour la filière de démontrer ses capacités, ses compétences et ses atouts écologiques et sociétaux auprès des donneurs d’ordre et du grand public. Ils constituent aussi une formidable opportunité de créer une vitrine internationale.

Le projet France Bois 2024 développe 3 volets :

  • des préconisations techniques auprès de la Société de livraison des ouvrages olympiques (Solideo) et des donneurs d’ordre publics et privés,
  • l’accompagnement et la communication auprès des entreprises de la filière,
  • la formation.
%d blogueurs aiment cette page :